Les typologies d’infrastructures

Stockage, sauvegarde, hébergement logiciel, accès à distance, messagerie… L’infrastructure informatique est devenue indispensable au sein de votre entreprise et rempli de nombreuses fonctions. 

Nous interagissons au quotidien avec nos serveurs, mais ne comprenons pourtant pas toujours leur fonctionnement. Et pour cause, ils peuvent prendre différentes formes pour répondre à des besoins très variés.  

 

Dans une série d’articles, nous aborderons les principales solutions existantes, leurs intérêts, mais aussi leurs contraintes.

Tout d’abord, faisons un tour d’horizon de la question  : 

 

Dimensionner votre infrastructure 

 

Votre besoin varie selon la taille de votre entreprise, votre type de commercialisation (vente en ligne ou en magasin)… En outre, le périmètre de votre infrastructure peut se cantonner à la sauvegarde de vos données, ou englober l’intégralité des processus de votre métier. 

Pour ces raisons, il est indispensable de bien cerner votre besoin, afin de dimensionner convenablement votre serveur. Avec l’aide de votre prestataire, vous pourrez ainsi déterminer la puissance et le volume de votre serveur, ainsi que l’architecture que vous souhaitez donner à votre infrastructure informatique. 

N’oubliez pas que les systèmes d’information évoluent rapidement, et vos besoins avec. La prospective est importante afin d’anticiper vos besoins à venir, et d’adapter votre infrastructure informatique en fonction.  

 

Reprise et continuité d’activité 

 

« Quelle durée d’interruption de votre système informatique pouvez-vous tolérer  ? », cette question vous sera certainement posée par votre prestataire. S’il est tentant de réponde : « aucune », cette question mérite que vous y réfléchissiez attentivement. En fonction de votre activité, une coupure exceptionnelle de votre système informatique impactera plus ou moins votre production, avec les conséquences financières que cela implique. 

Des solutions existent sous la dénomination de PRA (Plan de Reprise d’Activité) et de PCA (Plan de Continuité d’Activité). Ces solutions ont un coût qui augmentera de manière exponentielle à mesure que vous vous approcherez de la tolérance zéro. 

 

PRA : Il est ici question de remettre en fonctionnement, dégradé ou non, votre infrastructure informatique. Importation d’une sauvegarde, prêt d’un serveur de remplacement, plan de reprise « mode dégradé », etc. Le délai de reprise d’activité dépendra de nombreux facteurs, comme la facilité d’accès à vos équipements ou la complexité de votre infrastructure informatique.   

 

PCA : Il s’agit d’éviter toute coupure prolongée en cas de défaillance d’un élément de votre infrastructure. Chaque composant a une durée de vie donnée et peut donc vous faire défaut au bout d’un certain temps. Votre connexion internet aussi peut s’interrompre brutalement et empêcher la transition d’informations entre des sites distants.  

Pour faire face à ces phénomènes, la principale solution consiste en la redondance des éléments clés de votre installation. Cela a un coût mais permet de ne jamais avoir d’interruption de service. La redondance est donc indispensable dans le cas où une coupure prolongée engendrerait des pertes trop élevées.  

  

Les stratégies de reprise et de continuité d’activité sont un facteur important à prendre en compte dans votre choix d’une solution informatique. Elles seront grandement impactées par les éléments décris ci-dessous. 

Matrice des solutions 

 

Vu la complexité du sujet, il est impossible de lister l’ensemble des solutions existantes. Cependant, il est possible de les placer dans la matrice suivante. 

Ainsi, il est tout à fait possible d’avoir une partie de votre infrastructure dans un datacenter mais de conserver votre sauvegarde au sein de votre entreprise, ou inversement. De même, vous pouvez grouper l’ensemble de vos usages sur un serveur virtualisé, mais conserver un serveur de messagerie dédié, externalisé ou non. 

 

Solution locale ou externalisée ? 

 

  • Solution locale

Votre serveur peut fonctionner au sein de votre entreprise ainsi, vous n’avez besoin d’aucune connexion internet pour y accéder. De plus, si vous disposez d’une équipe informatique, celle-ci peut intervenir rapidement et physiquement sur votre système informatique.  

Le maintien d’un serveur nécessite cependant certaines précautions. Il s’agit d’un équipement bruyant qu’il faut dont veiller à éloigner de vos collaborateurs. De plus, il chauffe et nécessite un système de refroidissement, comme une climatisation par exemple. Pour ces raisons, il peut nécessiter un local dédié. 

Certaines protections sont également à prévoir, comme un onduleur pour éviter les coupures en cas de panne, et un paratonnerre pour éviter les risques dues aux orages. C’est également un équipement sensible et coûteux qu’il faut protéger d’éventuels comportements malveillants. 

 

  • Solution externalisée 

Avec la montée fulgurante des débits de données, il est désormais facile d’externaliser votre infrastructure au sein d’un datacenter, et d’y accéder via une connexion internet.  Ce n’est pas toujours possible car certaines zones sont encore mal couvertes par les solutions télécom. Il est donc important de connaitre vos possibilités à ce niveau avant de choisir une solution informatique. 

Une solution externalisée vous rend dépendant de votre ligne internet. En revanche, vous évitez toutes les contraintes liées à la gestion d’un serveur. Qui plus est, votre prestataire aura la totale maîtrise de votre installation. Il pourra la monitorer plus efficacement et intervenir physiquement avec facilité. 

Plusieurs modes d’externalisation sont possibles : soit vous placez votre matériel au sein d’un datacenter, soit vous louez une machine virtuelle sur un serveur de votre prestataire. 

 

Serveur dédié ou virtualisé 

 

Votre infrastructure informatique doit répondre à de nombreux besoins. Dans un souci de sécurité et de performance, chaque besoin doit être traité en un serveur différent. Plusieurs solutions sont possibles, voici les principales :

 

  • Serveurs dédiés

Vous pouvez allouer un serveur physique par usage. Vous aurez ainsi un serveur de stockage, un serveur de messagerie, un serveur de partage, un serveur DNS, etc.  

L’intérêt des serveurs dédiés est la dissociation de la couche physique entre les différents usages. Autrement dit, vous pouvez dédier un serveur à vos fonctions critiques, notamment celles qui permettent de gérer votre infrastructure, comme l’Active Directory. Vous pourrez ainsi couper certains serveurs physiques, sans pour autant interrompre complètement votre production.   

En outre, les serveurs dédiés limitent les risques qu’une panne de matériel entraine la coupure de l’intégralité de votre infrastructure. 

 

  • Serveurs virtuels

Vous pouvez au contraire n’utiliser qu’une machine pour couvrir l’ensemble de vos besoins. Vos serveurs seront cloisonnés à l’aide de logiciels de machines virtuelles. Ces dernières consistent en une machine dans la machine, avec sa propre allocation de ressources, et ses propres règles. Vous pouvez par exemple, disposer d’un serveur physique, comprenant 4 machines virtuelles, chacune dédiée à une fonction spécifique.  

L’intérêt principal de cette solution est la flexibilité. Vous pouvez à tout moment allouer des ressources supplémentaires à l’un de vos serveurs virtuels, en raison d’utilisateurs supplémentaires par exemple. Cela est possible dans la limite des performances disponibles du serveur physique hôte. 

En outre, votre infrastructure est centralisée et donc plus simple et rapide à gérer.  

Par ailleurs, dans le cas où vous devriez utiliser une sauvegarde pour restaurer un serveur, son application serait grandement facilitée. Pour cause, la sauvegarde d’une machine virtuelle est une image de cette dernière, là ou une sauvegarde de machine physique ne concerne que son système d’exploitation.  

 

 

Pour conclure, les types d’infrastructures abordés ici sont aux extrémités de la matrice, mais il est fort probable que votre solution soit un équilibre entre ces dernières.  

Autrement dit, la solution clé en main qui s’adapte à tous les métiers n’existe pas. Heureusement, les possibilités n’ont jamais été aussi nombreuses qu’aujourd’hui. Votre prestataire saura vous accompagner pour construire une infrastructure qui concorde parfaitement à vos besoins, votre budget et votre vision sur le moyen et long terme. 

  

Dans les semaines à venir, nous interrogerons des spécialistes, afin de traiter de manière plus approfondie les solutions locales et externalisées. 

 

Vous avez un projet infra ?

Nos équipes sont à votre disposition.

CONTACTEZ-NOUS

Autres actualités